Le futur du Print | Blog | Merchlar

Le futur du Print

SHARE

La Réalité Augmentée ( RA ) est un sujet brûlant qui attire l'attention des initiés des secteurs des médias et des technologies actuelles, mais quels sont les enjeux qui se cachent derrière cet enthousiasme? Plus précisément , comment la réalité augmentée contribue à l'amélioration de l’information et comment est-elle transmise et reçue dans l'écosystème actuel du contenu, publicitaire comme informatif ?

Grâce à la réalité augmentée, il est possible de totalement ré-imaginer de nouvelles façons de valoriser la presse écrite traditionnelle. En effet, nous pensons à une nouvelle génération de produits et de services de publication qui peuvent être en mesure de générer des «sources de revenus» indépendants.

Essentiellement, la technologie RA se faufile à travers les différents segments du marché de l'édition. En fait, elle peut être utilisée pour transmettre du contenu interactif et multimédia supplémentaire dans tous les domaines de l'édition traditionnelle, y compris des livres, des magazines, des journaux, des affiches, des produits éducatifs et multimédia, du divertissement et de la publicité. Basé sur la nature souple et cross-média de la RA,  il est possible de déceler un certain nombre de scénarios possibles juste pour donner une idée de la façon dont la RA peut être mieux employée dans le secteur de l'édition.

Selon l’étude de Juniper Research, le marché de la réalité augmentée (AR) mobile est appelé à augmenter le nombre d’utilisateurs à plus de 60 millions cette année et près de 200 millions en 2018. En fournissant une dimension interactive à la version papier, les technologies AR insufflent une nouvelle vie dans les contenus imprimés traditionnels.

Quand certains anticipent la mort de la presse écrite et plus généralement du contenu imprimé, d’autres pensent à son renouveau. Tel le phoenix renaissant de ses propres cendres, le printed content redore sa réputation et fera taire les sceptiques. À quoi bon choisir entre son Iphone et son Quotidien, quant les deux peuvent se marier et ainsi proposer une expérience unique  ? 

Alors que la plupart dévore les informations en ligne d’un clic, d’autres préfèrent encore les lettres imprimées plutôt que des pixels, leur procurant ainsi un réel moyen de se déconnecter de leur environnement. Ainsi, la réalité augmentée ne va pas détruire la contenu imprimé, comme pourrait l’entendre Schumpeter et son concept d’ « Innovation destructrice » mais le faire évoluer dans cette logique d’expérience immersive. 

Vous l’aurez bien compris, ce billet ne traitera pas d’un concours entre le print et le digital, car chaque canal joue un rôle différent dans le processus d’influence du consommateur.
Une publicité imprimée dans un quotidien peut stimuler un prospect à en savoir plus sur un produit/service, et cette curiosité déboucherait sur une expérience en réalité augmentée. 

Nous sommes aujourd’hui de véritables « omnivores numériques » par conséquent la technologie favorise ce mélange en convertissant les médias offline traditionnelsen médias interactifs. L’approche de marketing cross-media est alors une logique à appliquer étant donné l’écosystème actuel des Médias et de l’Édition. Cette approche intègre plusieurs canaux, plutôt qu’une approche dite silo où chaque canal est utilisé dans l’isolement. 

À l’heure où les Qr Code sont désuets, certains acteurs technologiques, comme la jeune agence Merchlar utilisent la RA pour donner vie aux contenus imprimés. (ndlr : Pensez aux articles de presse dans le Journal de Harry Potter) 

Il peut être difficile de concevoir les possibilités de cette technologie, alors qu’elle ne résulte que dans la superposition du réel et du virtuel par l’entremise d’un smart-device.
Un contenu inédit apparait subitement à l’écran, des que l’image tracker (imprimée) est repérée , l’utilisateur est ainsi submergé dans un environnement interactif digital. 

L’utilisation de la réalité augmentée dans le monde de l’impression est encore au stade embryonnaire, et repose, le plus souvent, en une application déclenchant l’interaction. Nonobstant, il serait déplacé de ne pas mentionner le potentiel de cette technologie, surtout lorsque le Géant Google s’y penche sérieusement. Les « wearables technologies » et le produit phare - Google Glass - ne nécessitent aucune action particulière pour démarrer l’expérience de RA. 

La RA se pose réellement comme le pont reliant la rive de l’impression à celle du digital, permettant les utilisateurs de voguer entre les deux comme bon leur semble. 

Outre les défis qui doivent inévitablement être traités - défis technologiques et sociaux - , le potentiel des applications en RA dans l'édition, et en particulier en relation avec la presse, est énorme. Ce qui ressort de notre analyse est que la RA apporte une valeur ajoutée significative - tant sur le plan culturel que sur le plan commercial - aux contenus imprimés, sans nécessairement les éradiquer. Cette amélioration correspond alors à de nouvelles opportunités de marché qui sont encore à explorer. L’essor technologique exponentiel laisse présager que cette technologie deviendra de plus en plus  accessible au grand public. 

Comment
comments powered by Disqus